L’AVENIR DE L’AFRIQUE, NOTRE AVENIR

Josiane Legrand, fdls

AEFJN 25th ann LOGO FR (2)Pour le colloque anniversaire des 25 ans d’existence du Réseau «Foi & Justice»*, soixante dix-sept instituts d’origines françaises, et présentes en Afrique, se sont retrouvées. L’événement a eu lieu le 19 mars 2013, dans les locaux de la Conférence des Évêques de France, à Paris.
Le grand thème : «Quel avenir pour l’Afrique ?»
«Quels acteurs ?»
J’ai le privilège de participer à ces sommets concernant l’Afrique où les Filles de la Sagesse ont plusieurs communautés. Notamment à Madagascar, en la Nouvelle République Démocratique du Congo et au Malawi.

Monseigneur Louis Portella Mbuyu, Sœur Begona Inara du secrétariat européen d’AEFGN, Messieurs Christophe Tiyong de Justice et Paix et du Réseau Foi et Justice Cameroun, Emmanuel Chauvin Universitaire, nous ont partagé leur réflexion. Jean-Christophe Ploquin du journal La Croix animait les échanges des intervenants et la participation de l’assemblée.

Ce colloque ne nous a pas apporté de « solutions miracles» mais ouvert quelques pistes. Celle de la conscientisation des populations, de l’éducation, du développement avec les populations locales…. Les instituts religieux sont les points de levier vers une démocratie. Mais cette démocratie ne peut pas se faire avec 90% d’analphabètes. Il est urgent de donner à tous l’accès à la connaissance.

Un constat : beaucoup d’ONG ont installé des pompes à eau. Des États viennent construire des infrastructures pour acheminer les matières premières à l’extérieur du pays. Lorsque ces partenaires quittent, tout tombe en ruine. Le pays n’a pas les moyens financiers, ni le personnel qualifié pour entretenir ce qui a été fait pour le développement. Le manque d’entretien est l’une des faiblesses des pays africains.



À la création de l’Antenne France de Foi et Justice 2005, le conseil de ma Province a fait le choix de rejoindre cette association. Depuis 7 ans, je la représente comme correspondante et déléguée. Je participe aux votes comme déléguée et comme correspondante, je transmets les plaidoyers, les actions que soutient «Foi et Justice», aux Filles de la Sagesse de France et aux Ami(e)s de la Sagesse.

Participer à ces rencontres est une richesse, pour comprendre et mieux aider la population du quartier où je réside et dont la grande majorité est africaine. C’est une ouverture au non jugement d’une culture différente … Cette culture peut m’interroger, me déstabiliser ; elle garde sa part de mystère. Quand je pense à l’Afrique, comme continent,  et à mes Sœurs, Filles de la Sagesse, qui y habitent et travaillent, je me dis : ne baissons pas les bras. L’avenir de l’Afrique est notre avenir. Construisons des ponts entre ici et là-bas !

Sites «Foi et Justice »      Antenne France       International