Urbain et Voyageur

Josiane Legrand, fdls

pigeon-citeCiel bleu, beau soleil d’automne, j’ouvre grande ma fenêtre. Au retour, un creux dans l’édredon, me révélé une présence. Un jeune pigeon, s’y repose. Délicatement, je le prendre entre mes deux mains… aucune résistance de sa part. Je bondis dans la cuisine en interpellant Marie Thé, ‘’ Voici notre dîner ! ‘’ Réponse : ‘’ Quelle horreur ! ’’  Du balcon avec précaution, j’invite notre « repas » à prendre son envol…

Les pigeons peuplent toutes nos villes, villages et notre Cité des Tarterêts. Ils prennent domicile sur les plus hauts toits de nos maisons et immeubles. Et nous avons pris la mauvaise habitude de jeter du pain et autre… par les fenêtres, pour les nourrir.   Mais d’où viennent-ils ?

Origine
Notre pigeon citadin aurait pour ancêtre, ‘’ le pigeon Bizet ’’. Il est aussi appelé pigeon des roches. Aujourd’hui, en France continentale, la souche naturelle du pigeon biset a disparu. Notre pigeon est donc un métissage avec nos pigeons domestiques.

Les premiers se sont apparemment développés sur le continent asiatique, puis ils ont colonisé une bonne partie de l’Europe de l’Ouest, ainsi que l’Afrique du nord. Des fossiles vieux de 310 000 ans ont été retrouvés en Jordanie et en Palestine. On suppose qu’ils ont dû se rapprocher des hommes lors des premières civilisations humaines agricoles, probablement attirés par les réserves de grains, les cultures et la nourriture produites par ces derniers.

Voyageur
Les pigeons voyageurs, les tourterelles et les colombes appartiennent à la famille des Columbidés. Tous les membres de cette famille partagent les caractéristiques du pigeon que l’on voit dans les villes : corps dodu avec une petite tête courte. On nomme pigeons les plus grandes espèces et tourterelles les plus petites. La colombe est le nom donné à certaines espèces de pigeon. 

Dès l’antiquité, nous élevions ce volatile pour la chair, mais surtout comme facteur. Ce service de messagerie, notre premier courriel, remonterait-il jusqu’à Noé ? Nous trouvons dans le livre de la Genèse chapitre 8, verset 10 : « Il attendit encore sept autres jours, et il lâcha de nouveau la colombe hors de l’arche. Verset 11 : « La colombe revint à lui sur le soir ; et voici, une feuille d’olivier arrachée était dans son bec. Noé connut ainsi que les eaux avaient diminué sur la terre. » Moyen de communication, le pigeon voyageur reste un allié dans les confits, il peut franchir les lignes ennemies à plus de 120 km/h. Au Mont Valérien (Hauts-de-Seine), près de Paris, se trouve le dernier colombier militaire d’Europe. Quelque 150 pensionnaires demeurent dans ce lieu historique, essentiellement pour entretenir la tradition. Des troupes d’élite, régulièrement passées en revue, des athlètes de haut niveau et qui sont des militaires avant tout. Seront-ils remplacés par des drones ? Les colombophiles passionnés affirment qu’en cas de catastrophe majeure, le pigeon serait le seul et unique recours.

Les londoniens ont vu une dizaine de nos amis-pigeons sillonner leur ciel pour contrôler la pollution. Une nouvelle mission pour nos vaillants pigeons transformés en ‘’ Pigeon Air Patrol ’’ en vigies pour la qualité de l’air que nous respirons.

De bien belles qualités

seductionLe pigeon est un oiseau qui possède de bien belles qualités. Il est fidèle, pacifique, séducteur lorsqu’il courtise l’élue de son cœur en lui faisant ses plus belles révérences, tendre avec sa femelle qu’il bécote affectueusement. En plus, il partage équitablement les « tâches ménagères » au sein de son couple.


Notre responsabilité

Les pigeons bagués sur nos trottoirs, sont des pigeons fatigués ou égarés malgré leur sens de l’orientation sans pareil. Que ces pigeons soient morts ou vivants, nous sommes tenus d’informer « La Fédération Colombophile Française » du lieu ils se trouvent, avec leur identité (le numéro sur les bagues qu’ils portent).  Nous pouvons nourrir un pigeon voyageur épuisé afin qu’il reprenne sa route. Mais pour nos amis de la ville, il vaut mieux s’abstenir car ainsi ils émigreront à la campagne pour se nourrir et ils seront en bien meilleure santé.

 

  • Sources :
    ANIMAUX & NATURE
    Pigeons à Paris
    Paris Parle des Pigeons
    France-pigeon.fr
    pigeonaipatrol