Quatorze années de fraternité au cœur de la Cité des Tarterêts

allezverslavie

Josiane Legrand, fdls

 Avec trois compagnes, je suis arrivée rue Paul Cézanne, Cité des Tarterêts, en 2003. En face de notre immeuble se trouvait une belle fresque illustrée de ce slogan : « Allez vers la vie ». En 2000, la Congrégation des Filles de la Sagesse portait ce rêve : « Pour que tous aient la Vie, la Vie en abondance ! ». La Providence avait ainsi préparé notre chemin de vie, nous appelant à devenir «Prophètes d’espérance parmi les peuples crucifiés ». EnsembCommunauté de fondationle, nous avons appris et goûté les partages simples du quotidien en «Élargissant l’espace de notre tente». Quelle belle histoire !

J’y ai reconnu et recueilli  des pépites de vie qui m’ont donné de grandir en humanité.

 Nous avons fait de notre communauté une porte ouverte à tous et chacun. Les femmes venaient apprendre le français, chercher conseil pour différentes démarches, dont celles concernant la santé. Souvent le cœur serré, nous avons écouté leur détresse… Mais nous nous sommes aussi réjouies avec elles et leur famille lors des fêtes, de la réussite aux examens, d’une recherche de travail ayant abouti, de permis de séjours accordés, de nationalité française acquise…

Nos premières rencontres furent des partages de foi en la vie au-delà de la mort. Jules (un paroissien camerounais), nous a conviées à accompagner des familles dans le deuil. Avec elles, nous sommes entrées dans les traditions africaines, la relecture de la vie du défunt, la prière, l’Eucharistie célébrée au milieu de la nuit et le repas de fête partagé. Un vrai dépaysement pour nous, Françaises, et une belle découverte et redécouverte de valeurs du passé … Une année, en sortant de la Vigile Pascale, nous avons passé la nuit à visiter les nouveaux baptisés … Partout, reçues comme de reines, nous leur donnions une grande joie en les visitant. Cet accueil, m’a permis de m’accueillir moi-même, ainsi que chaque personne,  comme un cadeau.

fete de St JosephLe quartier des Tarterêts habite un peuple aux multiples couleurs culturelles et cultuelles. La majorité est de confession musulmane. Notre communauté cultive de bonnes relations avec nos sœurs et frères musulmans. Nous nous rendons des services, nous nous portons mutuellement dans la prière. En nous croisant dans l’escalier, nous avons cette liberté de nous dire que nous allons à la prière, que ce soit à la Mosquée ou à l’Église, nous sommes sœurs et frères d’Abraham…

J’ai fait l’expérience d’appartenir à une grande famille pluriculturelle. Aujourd’hui, la communauté continue son chemin au cœur de la Cité partageant les peines et les joies de tous. Ma route «matérielle» quitte Corbeil Essonnes pour la capitale. C’est à Paris au sein d’une communauté pluriculturelle  que la Sagesse m’appelle à «élargir l’espace de ma tente» !

C’est avec confiance que je tourne une page de ma vie …  Au cœur de la Cité des Tarterêts, j’ai eu une merveilleuse préparation pour vivre la pluralité culturelle. Merci à chacun et chacune ! Je vous garde en mon cœur !

 

 

  • full screen slider
1 2 3 4
image carousel by WOWSlider.com v7.0

 

Plus d’information

Le quartier des Tarterêts est pris en tenaille entre la Nationale 7 et la Seine, il est constitué de bâtiments de toutes tailles, les plus haut comptant 15 étages sur une centaine d’hectares. Pour 10 000 à 11 000 habitants, plus de 40 nationalités, en majorité venant du continent africain, 40 % de ses habitants a aujourd’hui moins de 20 ans. Le programme de Rénovation Urbaine du quartier entre 2004 et 2008 a occasionné de très nombreux déménagements. Douze tours sont tombées emportant avec elles, des tranches de vie des habitants.

(UNE RÉHABILITATION PAR LA DÉMOLITION )

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés